Humeurs vrillables

Euro 2016: courage mes soeurs!!!

Oui mes soeurs, je m’adresse à vous : en cette veille de Coupe d’Europe de foot, soyons fortes, soyons dignes et serrons-nous les coudes.

Il serait facile, mes soeurs, de nous retrancher, pendant 1 mois, dans un spa de rêve.

Mais nous ne le ferons pas.

D’abord parce que nous n’en n’avons pas les moyens. Ca joue un peu.

Mais surtout parce que nous ne sommes pas femmes à nous laisser impressionner par 11 ploucs en short, à la coupe improbable et au vocabulaire primitif.

La Coupe d’Europe, c’est 1 mois, 24 équipes et 53 matches.

53 matches bordel!!!!

En 30 jours, le calcul est vite fait: soit tu acceptes le foot dans ton quotidien, soit tu retournes chez ta mère (si tant est qu’elle ait divorcé de ton père, ou, encore moins probable, que ton père n’aime pas le foot).

Mais attention quand je dis accepter le foot, ça veut dire l’accueillir dans ton foyer, limite comme un hôte de marque. Tu vas vivre avec lui pendant un mois mon amie, autant l’intégrer tout de suite à ta vie et lui trouver des points positifs.

Et il y en a, crois-moi.

A commencer par ton mec, qui sera d’humeur joviale pendant 1 mois. A condition bien sûr que la France aille au moins en demi-finale (sinon c’est la catastrophe: partons donc du principe que ça va bien se passer. On compte sur toi Didier Deschamps).

Ton mec, disais-je, sera guilleret: il se réjouira chaque jour des matches à venir, fera des paris avec ses collègues, passera de merveilleuses soirées télé avec ses homologues masculins, suivra avec gourmandise tous les résultats/résumés/anecdotes/débats/polémiques qui ponctueront la compétition.

Ce sera la jubilation dans ton foyer.

Sans compter qu’à cette festive ambiance viendra s’ajouter un soupçon de culpabilité envers toi, sa femme, qui fera moult concessions pendant 1 mois, culpabilité qui engendrera sans doute une inhabituelle reconnaissance, mâtinée d’un peu de docilité.

D’ici à dire que c’est le moment d’aborder les sujets touchy et de prendre l’avantage, il n’y a qu’un pas. Que je te vois franchir: tu fais ce que tu veux de ta vie.

Sache aussi qu’à partir de demain tu ne fais plus la vaisselle.

Et non. Un carton de pizzas ne se lave pas ma chère. Alors, certes, 1 pizza par jour, tu vas prendre une tonne, mais on ne peut pas tout avoir.Si tu as le courage de te cuisiner des brocolis pendant qu’il s’engouffre une 4 fromages, c’est ton choix.

Sinon il y a fort à parier que l’absence de vaisselle s’accompagnera d’une réduction significative des machines de linge puisque, par ailleurs, l’homme ne portera plus que le maillot de l’équipe de France. Un mois sacrément allégé en tâches ménagères donc.

Enfin, et ce n’est pas négligeable en ces temps moroses, ce mois de Coupe d’Europe représente une opportunité extraordinaire de se délecter de futures répliques cultes, à l’image de:

« On ne va pas brûler la peau de l’ours avant de l’avoir vendue » d’un certain Abdeslam Ouaddou.

« Le Touquet c’est une ville que j’aime bien venir » du jamais décevant Frank Ribéry.

« Nous les avons dominé 99 % du temps. Ce sont les 3 % restants qui nous ont coûté la victoire » – Ruud Gullit, on t’aime beaucoup.

« J’ai tendance à être nonchalant. Il est vrai que je ne suis pas très chalant ». Grégory Sertic, qui aime la précision.

« J’adore les avant matchs… Je sens toujours la naftaline monter en moi » – Mario Jardel, à qui on expliquera ce qu’est l' »adrénaline ».

« C’est dur pour les Mancuniens qui vont chercher à enlever l’épine du pied qu’ils ont sur la tête ! » – Xavier Gravelaine qui ne joue plus mais dont on espère qu’il nous gratifiera de quelques commentaires.

« J’aimerais bien jouer dans un club italien. Comme le FC Barcelone par exemple. » – Mark Draper, grand voyageur.
« C’est beau ce stade Vélodrome qui est toujours plein, à domicile comme à l’extérieur » – Franck Ribéry, à nouveau. Merci Francky.

Et enfin ma préférée:

« Le football c’est comme les échecs, seulement il n’y a pas de dés ».- Lukas Podolski.

Voilà les amies! Et n’oubliez pas: le 5 Août c’est les JO 😉

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

  • Reply Françoise . 9 juin 2016 at 21h15

    C’est juste à mourir de rire!!!!
    Excellent

    >

  • Reply maman délire 9 juin 2016 at 21h22

    très bon !!! mon père aime pas le foot, mon mec ne suit que la ligue anglaise… je devrais être assez pénarde !!

  • Reply Mère active... De nouveau ! 9 juin 2016 at 22h14

    Et pendant les matchs on profite pour s’occuper de soi !! De la maison un peu… et de son homme presque pas !

    • Reply jeanninedelajatte 10 juin 2016 at 11h27

      Yes! Je vais enfin pouvoir me faire une manucure décente 😉

  • Reply mamamn délire 10 juin 2016 at 12h02

    moi ca va: mon père aime pas le foot, mon mec ne suis que la ligue anglaise !! bon par contre je suis pas prête de me faire les ongles du coup… 🙁

    • Reply jeanninedelajatte 10 juin 2016 at 15h51

      Et oui! Faut voir le positif! Bon t’as peut-être de l’espoir avec les JO non?!

  • Reply Just 13 juin 2016 at 9h47

    C’est le moment de reprendre la lecture !! D’avancer dans le challenge 2016 des 50 bouquins !

  • Reply chezlorette 22 juin 2016 at 13h36

    ah ah ah excellent!
    je me dis que j’ai de la chance d’avoir un monsieur qui déteste le foot x)
    c’est moi qui sort dehors (pas de télé) voir des matchs de temps à autres avec les copines 😀

    • Reply Jeannine 23 juin 2016 at 7h43

      Ca c’est pas banal dis donc…Et ton mec qui n’en profite pas parce qu’il déteste le foot alors que tant d’autres te vénèreraient!!!

  • Reply Noces de laine: fierté | T'inquiete Jeannine 22 février 2017 at 21h16

    […] l’as observé avec effroi crispé devant un match de foot comme si sa vie dépendait du […]

  • Leave a Reply