Mes vacances de rêve

[Sardaigne-Saison 1 Ep2] La prochaine fois on s’organise

On s’est vite adaptés.

Autant en Asie, il y a un côté découverte, explorations, inconfort même parfois (si si, même au beau milieu d’un paysage à couper le souffle, quand tu te douches à l’eau froide sur un sol moitié galets/moitié insectes, il y a un côté inconfort), autant en Sardaigne il y a un côté »je suis à la maison ».

D’autant qu’on a loué une maison. Enfin une maison, je m’entends. J’ai un peu oublié mon italien (mes humiliations quotidiennes face aux locaux dont je tente de me faire comprendre me le rappellent amèrement) mais quand même : « casa vicino al mare » ?
Bon donc moi j’avais intégré « maison sur la plage ».

J’ai bien aimé me la raconter d’ailleurs, pendant les quelques semaines qui ont précédé notre départ, quand on me demandait: « Alors, cette année, vous partez où? ». Sous-entendu ça fait des années que tu nous les brises avec tes vacances à l’autre bout du monde, cette année tu vas faire comme tout le monde: un petit 2 pièces à Argelès-sur-Mer.

On avait réservé en mai donc prise de doutes j’ai quand même vérifié avant de partir sur la page Airbnb de notre location. Et c’était bien ca: « casa vicino al mare ». J’ai dit à l’Homme: « mais purée on a loué une maison quand même. Pas cher hein!!  On est trop forts. On se débrouille bien pour les vacances sérieux. On n’a pas une thune et on se trouve une maison sur la plage. Le talent quoi. »

Oui et en fait non. C’est comme qui dirait un rez de chaussée pas loin de la mer.

Enfin, ‘pas loin », pour peu que tu aimes marcher.
En plein soleil (40 à 45 degrés donc) et en côte. Avec 8,2 kg de Haricot en porte-bébé.
Bien entendu il était prévu que je fisse de l’exercice pour retrouver ma ligne.
M’enfin j’avais pas envisagé de commencer si tôt.

L’Homme, lui, porte vaillamment une tonne et demi de matériel (les couches, les jouets, la bouffe de Haricot, des bouteilles d’eau, les serviettes…), la tente anti-UV et le parasol. La famille Michu en goguette. So not glam.
J’ai beau avoir emporté mes tuniques en soie, on a l’air de gros ploucs d’Argelès-sur-Mer. Bref.

Toujours est-il que le RDC est sauvé par sa terrasse. Ca, on ne peut pas lui enlever. Une belle et grande terrasse ombragée par la vigne, avec des chaises longues pour se prélasser. Non je déconne, ils ont pas mis de chaises longues. Ils se sont dit: « on va leur faire à la dure, ils s’allongeront par terre ».

L’Homme a renoncé. Moi pas. J’ai dit « les mecs, je reviens de quatre années en Asie façon Pékin express, c’est pas une terrasse sans chaise longue qui va me faire reculer ». Et ni une ni deux, je me suis allongée par terre avec mon Grazia.

En revanche, sur la terrasse il y a trois poubelles. Et on a été cordialement priés de trier. Mais trier façon tu réfléchis longtemps avant de savoir où il faut jeter les trucs. Tout est codifié, elle nous a donné le mode d’emploi (en italien tu penses) et ça fait quatre jours qu’on l’étudie pour comprendre où mettre les couches sales. Je pense qu’on n’est pas hyper bons. D’ailleurs hier on a tenté notre première sortie de poubelle devant la maison (pour le ramassage la nuit): elle nous est revenue pleine. L’échec.
C’était la poubelle de carton, ce soir on tente la poubelle « indifférenciée », je croise les doigts.

Bon sinon on a appris à nos dépens que quand tu loues une maison, il n’y a rien dedans au départ. Donc pas même un rouleau de PQ. Soit l’idée implicite qu’en faisant ta valise, tu auras glissé, entre tes tuniques en soie et tes tongs, un rouleau de PQ en prévision. Bien sûr. Mais franchement qui part en vacances avec son rouleau de PQ?
A part les campeurs d’Argelès-sur-Mer?

Moi je leur ai déjà brûlé un torchon (pas par rébellion, c’est juste que je ne connais pas la cuisine au gaz), ruiné une casserole (pareil, je découvre) et je pense qu’on leur a flingué leur table de jardin avec notre parasol (on a un peu forcé dans le trou).
C’est de bonne guerre, ils avaient qu’à mettre des chaises longues.

 

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

  • Reply mamandanslezef 9 août 2016 at 20h17

    Trop bon! On veut des photos

    • Reply Jeannine 14 août 2016 at 13h36

      Non je te promets on n’en veut pas 😉

  • Reply Johanna Lara 11 août 2016 at 6h08

    Excellent !

  • Reply escarpinsetmarmelade 11 août 2016 at 12h46

    J’ai bien ri! Comment ça tu ne pars pas en vacances avec ton rouleau de PQ, toi qui a fait Pekin Express? What a shame! T’as bien fait de leur cramer leur casserole, la prochaine fois, ils mettront peut-être des chaises longues!

  • Reply mamanlouna 17 août 2016 at 9h37

    Ahahah ! Ca me rappelle vaguement notre loc « vraiment bien et pas chère » en Martinique ! 😉

  • Reply Je suis Arielle Dombasle | T'inquiete Jeannine 6 septembre 2016 at 10h58

    […] je te dis des jeux, c’est des trucs qui n’existent pas chez nous, sauf peut-être à Argelès-sur-Mer mais Dieu me préserve d’aller un jour vérifier sur place. Les mômes italiens n’ont […]

  • Reply [Sardaigne-Saison 1 Ep4] Fin de vacances – T'inquiete Jeannine 27 septembre 2018 at 22h22

    […] pas rancuniers. On a laissé un rouleau de PQ. […]

  • Leave a Reply